Recherche

Sélectionner un mot

L'échoendoscopie ou EBUS (pour endobronchial ultrasound) est une exploration de l'arbre trachéo-bronchique qui combine une endoscopie et l'échographie. Elle permet de repérer...

En savoir plus

Une EFR pour exploration fonctionnelle respiratoire, a pour objectif d’étudier et de mesurer le fonctionnement de l’appareil respiratoire. Elle est réalisée par un...

En savoir plus

 Méthode d'exploration et d'imagerie médicale ou industrielle qui permet de visualiser l'intérieur (endon en grec) de conduits ou de cavités inaccessible à l'œil....

En savoir plus

Conduit musculo-cartilagineux faisant suite au larynx et conduisant l’air des voies aériennes supérieures vers les bronches et les poumons. La Trachée est étendue de la...

En savoir plus

La Scintigraphie est une méthode d'imagerie médicale qui procède par l'administration, dans l'organisme, d'isotopes radioactifs afin de produire une image médicale par la...

En savoir plus

Ensemble des branches de bifurcation de la trachée qui pénètrent dans les poumons, et dont les divisions successives, grossièrement dichotomiques (un tuyau qui se divise en 2...

En savoir plus

C’est une méthode d’investigation cardiovasculaire qui consiste à introduire une sonde radio opaque dans une grosse veine du membre supérieur ou inférieur, de le faire...

En savoir plus

Un Scanner est une série de clichés aux rayons X d'une partie du corps visualisée sur ordinateur. Ces clichés sont pris selon des angles légèrement différents et permettent...

En savoir plus

Amas lymphoïdes situés sur le trajet des vaisseaux lymphatiques, d’aspect blanc grisâtre, allongés ou réniformes, disposés par groupe à la racine des membres ou le long...

En savoir plus

Augmentation de volume d'un organe ou d'un tissu, due à une prolifération de cellules organiques qui forment un nouveau tissu. Une Tumeur est soit maligne (synonyme de cancer),...

En savoir plus

L'échographie Doppler vasculaire est un examen qui permet, en utilisant une sonde émettrice réceptrice à ultrasons de mesurer la vitesse de la colonne sanguine (du flux...

En savoir plus

Tumeur bénigne ou maligne du médiastin antérieur, développée aux dépens du thymus, située dans la loge...

En savoir plus

 

JE prends contact

Prendre Rendez-Vous

01 40 94 24 24

Une question par mail

Un institut unique

Création de l’Institut d’Oncologie Thoracique (IOT)

Communiqué de presse – 17/09/2012

L’Institut Gustave Roussy et le Centre Chirurgical Marie Lannelongue mutualisent leurs expertises pour une prise en charge globale des patients atteints de cancers thoraciques.

L’Institut Gustave Roussy (IGR) et le Centre Chirurgical Marie Lannelongue (CCML) annoncent la création de l’Institut d’Oncologie Thoracique (IOT) qui constitue le premier dispositif commun, associant tous les spécialistes de ce domaine. Cette structure unique en France a pour objectif d’offrir une prise en charge globale aux patients atteints de cancers thoraciques.

« Je me réjouis de la mise en commun de nos expertises respectives à travers l’Institut d’Oncologie Thoracique, pour offrir une pris en charge optimale et accélérer la recherche sur le cancer du poumon », Pr Alexander Eggermont, directeur général de l’Institut Gustave Roussy.

« Je suis heureux que le CCML contribue à ce projet d’excellence en cancérologie thoracique, inédit eu Europe, qui place le patient au coeur d’un dispositif allant du diagnostic à la recherche. », Arnaud Guyader, directeur du Centre Chirurgical Marie Lannelongue.

Assurer l’ensemble du « parcours patient » et une prise en charge globale

C’est la première fois en Europe qu’une organisation dédiée et coordonnée, se met en place pour assurer l’ensemble du « parcours patient » en cancérologie thoracique, à savoir :

  • la prévention ;
  • le diagnostic précoce ;
  • la réalisation des bilans d’extension ;
  • les traitements : chirurgie, radiothérapie ou chimiothérapie ;
  • et le suivi.

Cet institut développera également l’enseignement et la recherche, fondamentale et clinique, y compris sur les pathologies les plus rares. L’Institut d’Oncologie Thoracique a pour ambition de devenir un pôle de référence en recherche translationnelle et clinique, offrant à ses patients un accès à l’innovation et aux traitements personnalisés.

Une organisation unique face à un enjeu de santé publique

Le cancer du poumon est le plus fréquent, avec 1,61 million de nouveaux cas par an et le plus mortel avec 1,38 million de décès par an1, au niveau mondial. En Europe comme en France, il se situe au 4ème rang pour sa fréquence mais au premier rang pour sa mortalité. Responsable de près de 300.000 nouveaux cas par an en Europe dont près de 40.000 en France, il cause plus de 250.000 décès en Europe dont près de 30.000 en France2. Pour répondre à ce problème majeur de santé publique, il est apparu nécessaire à l’Institut Gustave Roussy et au Centre Chirurgical Marie Lannelongue, de faire émerger une organisation unique qui assure l’ensemble du « parcours patient » de façon coordonnée.

Cette initiative s’inscrit pleinement dans la stratégie conventionnelle des deux directions d’établissements et rejoint leur volonté de renforcer leurs collaborations déjà existantes.

Les conseils d’administration de chaque établissement ont approuvé la création de cette association Loi de 1901. L’Institut d’Oncologie Thoracique, « institut virtuel » puisque sans locaux propres, mais s’appuyant sur les infrastructures des deux centres, sera co‐présidé par le Dr Thierry Le Chevalier, Président de l’IOT et oncologue spécialiste du cancer thoracique à l’Institut Gustave Roussy et le Pr Philippe Dartevelle, Vice‐Président de l’IOT, Directeur médical et scientifique du CCML et Directeur du pôle chirurgie thoracique, vasculaire et transplantation cardio‐pulmonaire.

L’Institut d’Oncologie Thoracique a établi son siège au Centre Chirurgical Marie Lannelongue (Plessis‐Robinson, 92) et ouvert un site internet www.institut‐oncologie‐thoracique.com. Un numéro de téléphone unique est mis à la disposition des patients pour les prises de rendez‐vous : 01 40 94 24 24.

 

A propos de l’Institut Gustave Roussy :
L’Institut de cancérologie Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe est un établissement de santé privé d’intérêt collectif (Espic), habilité à recevoir des dons et legs. Il constitue un pôle d’expertise global contre le cancer entièrement dédié aux patients. Il réunit sur un même site près de 2600 professionnels dont les missions sont le soin, la recherche et l’enseignement. L’IGR en chiffres : 353 lits et 88 places d’hôpital de jour, 218 médecins statutaires, 886 soignants, 194.000 consultations et 46.000 patients suivis par an, 27 équipes de recherche, 305 chercheurs, 2.800 étudiants, chercheurs et médecins formés par an. Site Internet : www.igr.fr

A propos du Centre Chirurgical Marie Lannelongue :
Le Centre Chirurgical Marie Lannelongue, au Plessis Robinson, est un établissement au plus haut niveau de compétence internationale en développant des thérapeutiques chirurgicales et interventionnelles permettant de traiter les pathologies des organes thoraciques : coeur, poumons, gros vaisseaux… de l’adulte, de l’enfant et du nourrisson. Chaque année, 3 500 interventions en chirurgie et 4 500 procédures diagnostiques et thérapeutiques sur le plateau de cathétérisme cardiaque et vasculaire sont pratiquées. Le CCML est un Etablissement Sanitaire Privé d’Intérêt Collectif, il emploie 1000 salariés pour une offre de 201 lits. http://www.ccml.fr

1 Sources: International Agency for Research on Cancer (IARC) / Globocan: chiffres monde 2008.
2 Sources: International Agency for Research on Cancer (IARC) / European Cancer Observatory: chiffres Europe 2008. Institut Nationale de Veille Sanitaire : chiffres France estimations 2011.

Les commentaires sont fermés.

Haut de page | Page précédente