Recherche

Sélectionner un mot

Sensation pénible qui est ressentie dans une zone plus ou moins délimitée du corps. Elle résulte d’une impression produite avec une intensité trop...

En savoir plus

Organe transitoire dont le rôle, d’ordre immunitaire, est encore mal connu, situé chez l’enfant à la partie basse du cou et dans le médiastin antérieur. Il régresse...

En savoir plus

La tomographie par émission de positons (TEP) est une méthode d'imagerie médicale pratiquée par les spécialistes en médecine nucléaire qui permet de mesurer en trois...

En savoir plus

L'échoendoscopie ou EBUS (pour endobronchial ultrasound) est une exploration de l'arbre trachéo-bronchique qui combine une endoscopie et l'échographie. Elle permet de repérer...

En savoir plus

Forme rare et virulente de cancer des surfaces mésothéliales qui affecte le revêtement des poumons (la plèvre), de la cavité abdominale (le péritoine) ou l'enveloppe du...

En savoir plus

Amas lymphoïdes situés sur le trajet des vaisseaux lymphatiques, d’aspect blanc grisâtre, allongés ou réniformes, disposés par groupe à la racine des membres ou le long...

En savoir plus

Ensemble de moyens mis en œuvre pour lutter contre une maladie : soit pour la guérir, soit pour diminuer le danger, soit pour calmer les souffrances qu’elle cause, soit pour...

En savoir plus

Membrane séreuse qui tapisse la face interne de la cavité thoracique Elle enveloppe les poumons et les protège du frottement contre la paroi thoracique. Elle est formée par...

En savoir plus

Tumeur bénigne ou maligne du médiastin antérieur, développée aux dépens du thymus, située dans la loge...

En savoir plus

Le Cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormale au sein d'un tissu normal de l'organisme, pouvant aller jusqu’à menacer la survie de ce...

En savoir plus

Région médiane du thorax, situé entre les poumons, contenant le cœur et les gros vaisseaux, la trachée et les bronches extrapulmonaires, l’œsophage, de nombreux vaisseaux...

En savoir plus

Foyer secondaire, formé à la suite de la dissémination de cellules cancéreuses par voie sanguine ou lymphatique à partir de la tumeur...

En savoir plus

 

JE prends contact

Prendre Rendez-Vous

01 40 94 24 24

Une question par mail

Un institut unique

Interviews des Pr Dartevelle et Le Chevalier

Cas patient – Monsieur FB

Retranscription de l’interview du Pr Philippe Dartevelle, chirurgien thoracique

« Je voudrais vous présenter ce patient très particulier qui a bénéficié d’une discussion entre oncologiste médical et chirurgien oncologiste avec un résultat remarquable que l’on n’aurait pas pu espérer il y a une dizaine d’années.

C’est un monsieur qui a 60 ans, qui est très gros fumeur, qui a une insuffisance respiratoire majeure et qui a un cancer qui est localisé à gauche malheureusement au niveau de l’origine du poumon, au niveau du hile du poumon, sur la bifurcation en bronche lobaire supérieure et en bronche lobaire inférieure et en plus ce cancer envahit l’artère pulmonaire à ce niveau.

Après discussion avec Thierry Le Chevalier, on se rend compte que la possibilité médicale est très limitée, la possibilité de faire une radiothérapie n’est pas convaincante en termes de résultats et on se résout à utiliser les techniques modernes de chirurgie thoracique de réimplantation des lobes. C’est-à-dire que, si vous voulez, on fait une intervention qui quasiment enlève le poumon, qui ensuite coupe le poumon en deux en gardant le lobe pulmonaire qui n’était pas envahi et on réimplante ce lobe pulmonaire avec les différentes artères et la bronche lobaire inférieure sur l’origine, sur le hile du poumon. Et le résultat chez ce patient est absolument remarquable. On ne lui a pas modifié sa fonction respiratoire du tout et on a un résultat anatomique et un résultat fonctionnel de bonne qualité qui permettent à ce patient d’avoir une vie identique en termes de capacités fonctionnelles respiratoires à ce qu’il avait avant l’intervention et, en termes de pronostic oncologique, le résultat est aussi remarquable puisque le patient n’avait pas de ganglions, ce qui laisse augurer donc d’un bon pronostic à la condition d’associer un autre traitement médical après.

Je pense que ce patient a bénéficié de toutes les prouesses de la chirurgie de transplantation pulmonaire et jamais il y a dix ans un tel patient aurait pu être envisagé comme guéri après ce type de tumeur. »

Visualiser l’interview du Pr Philippe Dartevelle

Retranscription de l’interview du Pr Thierry Le Chevalier, oncologue médical

« C’est un patient de 60 ans, qui pose le problème du traitement d’une volumineuse tumeur bronchique.

Il a une bronchopathie sévère liée à un tabagisme qu’il a sevré depuis quelques jours et il se présente avec une très volumineuse tumeur dans un contexte d’insuffisance respiratoire qui va considérablement limiter nos possibilités de traitement.

On réfléchit à une chimiothérapie première pour essayer de diminuer la tumeur mais le risque de complications est considérable. On pense à une radiothérapie mais la tumeur est trop volumineuse et les chances de succès sont faibles. Et finalement, on va se diriger, après réflexion, vers une chirurgie large, excessivement délicate sur le plan technique et que l’équipe de Philippe Dartevelle va réussir.

En post-opératoire, ce patient est débarrassé de sa tumeur. On va lui proposer une chimiothérapie adjuvante, comme on a montré qu’elle était efficace dans ces cas-là, adaptée au profil de la tumeur.

Un an après son traitement, ce patient est en excellent état général, mène une vie normale et respire parce qu’il a arrêté de fumer. »

Visualiser l’interview du Pr Thierry Le Chevalier

Les commentaires sont fermés.

Haut de page | Page précédente