Recherche

Sélectionner un mot

Imagerie par résonnance magnétique est l’une des techniques d’imagerie médicale les plus récentes. Elle permet de visualiser avec une grande précision les organes et...

En savoir plus

Une EFR pour exploration fonctionnelle respiratoire, a pour objectif d’étudier et de mesurer le fonctionnement de l’appareil respiratoire. Elle est réalisée par un...

En savoir plus

Foyer secondaire, formé à la suite de la dissémination de cellules cancéreuses par voie sanguine ou lymphatique à partir de la tumeur...

En savoir plus

La tomographie par émission de positons (TEP) est une méthode d'imagerie médicale pratiquée par les spécialistes en médecine nucléaire qui permet de mesurer en trois...

En savoir plus

Une Thérapie désigne un ensemble de mesures appliquées par un thérapeute à une personne souffrant d'un problème de santé ou d'une maladie, dans le but de l'aider à...

En savoir plus

Ce syndrome est dû à une tumeur cancéreuse (cancer du poumon) se situant dans la région supérieure du thorax. Les cellules cancéreuses envahissent les nerfs qui constituent...

En savoir plus

La Scintigraphie est une méthode d'imagerie médicale qui procède par l'administration, dans l'organisme, d'isotopes radioactifs afin de produire une image médicale par la...

En savoir plus

 Méthode d'exploration et d'imagerie médicale ou industrielle qui permet de visualiser l'intérieur (endon en grec) de conduits ou de cavités inaccessible à l'œil....

En savoir plus

Sensation pénible qui est ressentie dans une zone plus ou moins délimitée du corps. Elle résulte d’une impression produite avec une intensité trop...

En savoir plus

Forme rare et virulente de cancer des surfaces mésothéliales qui affecte le revêtement des poumons (la plèvre), de la cavité abdominale (le péritoine) ou l'enveloppe du...

En savoir plus

Région médiane du thorax, situé entre les poumons, contenant le cœur et les gros vaisseaux, la trachée et les bronches extrapulmonaires, l’œsophage, de nombreux vaisseaux...

En savoir plus

Tumeur bénigne ou maligne du médiastin antérieur, développée aux dépens du thymus, située dans la loge...

En savoir plus

 

JE prends contact

Prendre Rendez-Vous

01 40 94 24 24

Une question par mail

Un institut unique

Les formations

L’enseignement constitue une des activités essentielles de l’IOT. La transmission du savoir va de pair avec la recherche et constitue le premier maillon de l’excellence. Les liens de Marie Lannelongue et de Gustave Roussy avec la faculté de Médecine Paris Sud sont des liens tissés de longue date.

Marie Lannelongue

Au delà de son activité clinique, Marie Lannelongue  est en effet l’un des sites d’enseignement des Facultés de Médecine et de Pharmacie de l’Université Paris-Sud. Il bénéficie d’un statut universitaire qui, en plus de contribuer à la notoriété de l’établissement, permet la nomination de professeurs d’université.

La réputation de Marie Lannelongue en termes d’enseignement est telle que, par exemple, ce sont les internes d’Ile de France les plus anciens en chirurgie qui sont autorisés à choisir Marie Lannelongue  en premier. Ainsi, depuis plus de 20 ans maintenant, Marie Lannelongue reçoit essentiellement des internes de 5ème année. Marie Lannelongue  jouit également d’une bonne réputation en matière d’enseignement des personnels paramédicaux pour les stages choisis par les étudiants infirmiers de 3ème année. Il s’agit principalement de stagiaires des IFSI des hôpitaux de l’Assistance publique, de la FEHAP et des Mutuelles en particulier.

Gustave Roussy

Gustave Roussy a créé une véritable « École de cancérologie » qui assure, chaque année, notamment en collaboration avec l’université de Paris Sud, 5.000 heures d’enseignement sur le cancer. Les différents enseignements comprennent notamment les cours de deuxième et troisième cycles des études médicales, les cours de maîtrise de l’Université de Paris XI, plusieurs diplômes universitaires (DES, DESC,…) et inter-universitaires (DU, DIU), un master de cancérologie.

L’École doctorale de cancérologie a le double objectif de :

  • favoriser le développement de recherches cognitives dans les domaines clé de la cancérologie, avec comme finalité ultime le développement d’applications médicales ;
  • assurer aux doctorants le meilleur niveau de qualification possible.

Elle accueille des étudiants issus des facultés de médecine et pharmacie, des biologistes issus des UFR de sciences biologiques et chimiques, ainsi que des étudiants issus des grandes écoles à vocation biologique et des écoles normales supérieures. L’Institut participe également à la formation continue médicale et para-médicale. Il abrite en particulier un Institut de Formation Supérieure Biomédicale (IFSBM) orienté vers les besoins industriels.
Enfin, des formations permanentes sont organisées dans le domaine de la cancérologie pour des praticiens français et étrangers, ainsi que pour le personnel infirmier et médico-technique.

Les commentaires sont fermés.

Haut de page | Page précédente