Recherche

Sélectionner un mot

Amas lymphoïdes situés sur le trajet des vaisseaux lymphatiques, d’aspect blanc grisâtre, allongés ou réniformes, disposés par groupe à la racine des membres ou le long...

En savoir plus

Une Thérapie désigne un ensemble de mesures appliquées par un thérapeute à une personne souffrant d'un problème de santé ou d'une maladie, dans le but de l'aider à...

En savoir plus

Ce syndrome est dû à une tumeur cancéreuse (cancer du poumon) se situant dans la région supérieure du thorax. Les cellules cancéreuses envahissent les nerfs qui constituent...

En savoir plus

Imagerie par résonnance magnétique est l’une des techniques d’imagerie médicale les plus récentes. Elle permet de visualiser avec une grande précision les organes et...

En savoir plus

Ensemble des branches de bifurcation de la trachée qui pénètrent dans les poumons, et dont les divisions successives, grossièrement dichotomiques (un tuyau qui se divise en 2...

En savoir plus

La tomographie par émission de positons (TEP) est une méthode d'imagerie médicale pratiquée par les spécialistes en médecine nucléaire qui permet de mesurer en trois...

En savoir plus

Une EFR pour exploration fonctionnelle respiratoire, a pour objectif d’étudier et de mesurer le fonctionnement de l’appareil respiratoire. Elle est réalisée par un...

En savoir plus

La Thyroïde est une grande glande située dans le cou. Sous l'effet de l'iode apporté par l'alimentation, elle synthétise des hormones essentielles au bon fonctionnement du...

En savoir plus

Ensemble de moyens mis en œuvre pour lutter contre une maladie : soit pour la guérir, soit pour diminuer le danger, soit pour calmer les souffrances qu’elle cause, soit pour...

En savoir plus

L'échographie Doppler vasculaire est un examen qui permet, en utilisant une sonde émettrice réceptrice à ultrasons de mesurer la vitesse de la colonne sanguine (du flux...

En savoir plus

Tumeur bénigne ou maligne du médiastin antérieur, développée aux dépens du thymus, située dans la loge...

En savoir plus

Partie du tube digestif qui va du pharynx à l'estomac. L'œsophage est un long tube flexible principalement musculaire qui relie le pharynx, situé en haut de la gorge, à...

En savoir plus

 

Cancer du poumon

Lung cancer is the leading cause of cancer related mortality in the United States, with an estimated 221,130 new cases and 156,940 deaths anticipated in 2011 (Siegel, 2011). Classically, treatment decisions have been empiric and based upon histology of the tumor. Platinum based chemotherapy remains the cornerstone of treatment. However, survival rates remain low. Novel therapies and treatment strategies are needed.

Lung cancer is comprised of two main histologic subtypes: non-small cell lung cancer (NSCLC) and small cell lung cancer (SCLC). Over the past decade, it has become evident that subsets of NSCLC can be further defined at the molecular level by recurrent ‘driver’ mutations that occur in multiple oncogenes, including including AKT1, ALK, BRAF, EGFR, HER2, KRAS, MEK1, MET, NRAS, PIK3CA, and ROS1 (Table 1). Another altered kinase gene involves MET. ‘Driver’ mutations lead to constitutive activation of mutant signaling proteins that induce and sustain tumorigenesis. These mutations are rarely found concurrently in the same tumor. Mutations can be found in all NSCLC histologies (including adenocarcinoma, squamous cell carcinoma (SCC), and large cell carcinoma) and in current, former, and never smokers (defined by individuals who smoked less than 100 cigarettes in a lifetime). Never smokers with adenocarcinoma have the highest incidence of EGFR, HER2, ALK, and ROS1 mutations. Importantly, targeted small molecule inhibitors are currently available or being developed for specific molecularly defined subsets of lung cancer patients.

Historically, efforts at characterizing the molecular underpinnings of SCC of the lung have lagged behind those of adenocarcinoma of the lung. Many of the ‘driver’ mutations found in lung adenocarcinoma are only rarely found in lung SCC. Moreover, newer agents, such as bevacizumab (Avastin) and pemetrexed (Alimta) are not approved for or exhibit diminished efficacy in SCC (Sandler, 2006; Scagliotti, 2008). Thus, patients with metastatic SCC have fewer treatment options than those with non-squamous NSCLC. Despite these caveats, however, ‘driver’ mutations that may be linked to outcomes with targeted therapies in SCC are emerging. Altered genes include FGFR1 and DDR2 as well as PIK3CA.

The following text is meant to provide a broad overview of several of the oncogenes known to be important for lung cancer pathogenesis. Where possible, the presence of a specific mutation is correlated to clinical parameters as well as response to both conventional chemotherapy and targeted agents. At present, only data for treatment of advanced (stage IIIB/IV) disease is presented.

Les commentaires sont fermés.